atelier-eem

Parklandschaft GATOW

PAYSAGE, OBJET, EXPOSITION

Le projet consiste en 3 éléments : un paysage, un objet et une exposition. On pourrait aussi dire : une organisation des circulations sur le site, une aire de jeux pour enfants compacte et originale, et un programme artistique dans l’ancien terrain de tir.


1 : CIRCULATIONS DANS L’ESPACE (UN PAYSAGE)

Le paysage à Gatow est celui d’un aéroport, mais c’est également un morceau de campagne et un territoire urbain bien que non développé. La composition du paysage réside dans le lien entre ces différentes réalités, la progression de l’une à l’autre, aucune d’elles mais en même temps toutes celles-là.
La raison pour laquelle les gens vont dans les parcs est principalement pour voir d’autres personnes. Partant de cette réalité simple et évidente, et au regard des dimensions monumentales du site, notre proposition consiste à concentrer les usages et intérêts sur les lignes de circulations.
Ces circulations sont très larges (25m) dans le but de créer des boulevards paysagers, laissant suffisamment d’espace pour marcher, courir, faire du vélo ou s’allonger sur l’herbe.
Et pour ceux qui ont besoin d’isolation, des îlots de tranquillité sont spécialement prévus aux abords des axes, rendant notre plan très simple et facile à comprendre.
Sur le reste du site, de l’espace peut être préservé pour les plantes spontanées et les animaux, fournissant un territoire extensif à la biodiversité.

2 : SATELLITE (UN OBJECT)

Cette proposition est basée à la fois sur l’observation du site et sur l’observation de l’imaginaire enfantin. Les enfants ont un puissant pouvoir d’imagination. Dans leur chambre, les après-midi pluvieux, un oreiller ou un tapis se transforment facilement en une voiture, puis un bateau, après cela un château, et ainsi de suite. Les enfants n’ont pas besoin d’un scénario déterminé. Ils prennent un grand plaisir à modifier la réalité, et cela est possible lorsque l’histoire n’est pas fixée. Trop d’aires de jeux sont un décorum, une représentation naïve d’une réalité pauvre et unique (maisons, trains, animaux), qui restreignent les enfants dans leurs changements de scénario. D’autres sont tellement abstraits qu’aucune extension n’est possible.
Notre proposition ne ressemble à rien de réel, mais elle utilise et combine des éléments de différentes réalités : celles de l’architecture et de la transportation.
Le satellite n’a pas de nom, parce qu’il en va de la responsabilité des enfants de lui en trouver un, et de leur privilège d’en changer à n’importe quel moment.
Le satellite trouvera peut-être un nom, éventuellement. Ce nom ne sera probablement pas "le satellite".
En attendant, il est proposé en tant que noyau et joyeux élément doré dans le parc, un point de rencontre pour les habitants des différentes zones autour de Gatow.


3 : GALLERIE EXTERIEURE MONUMENTALE (UNE EXPOSITION)

Ce paysage et la proposition de commissariat d’exposition sont directement inspirés des anciens terrains de tir. Les panneaux de béton avaient pour fonction de cacher le paysage des tireurs et des balles.
Aujourd’hui, ces murs peuvent être facilement transformés en présentoirs monumentaux d’une galerie extérieure.
Ce projet d’exposition sera proposé en association entre un architecte paysagiste, l’association de commissariat allemande de vvork.com et son équivalent français de vulgare.net
La rencontre entre ces deux agences européennes prendra place sur le site de Gatow.
Notre idée est de créer une exposition en plein air sur les éléments de béton avec un très haut standard de qualité artistique et une très grande précision du concept de commissariat ; directement liée à l’histoire, à son ancienne fonction, et à la typologie de l’espace de ce site spécifique.
Bien sûr et plus que jamais, même si les murs peuvent être facilement partagés par les artistes tout comme lors d’une exposition linéaire classique, les relations entre les œuvres prendront une grande importance.
A nouveau, les principes du paysage, jardin et architecture, se mélangeront dans une nouvelle et unique expérience qui ne tolèrera surement pas de comparaison dans le monde.